Aller au contenu

Les Bonnet de Marboz

Vers le sommaire
Depuis des siècles, la famille Bonnet est profondément ancrée sur Marboz dans le pays de Bresse. Il faudra attendre la seconde moitié du 19ème siècle pour voir élargir son implantation aux environs immédiats de Marboz.
La dispersion géographique en dehors de la zone contiguë à Marboz, commencera réellement à la fin du 19ème siècle. Une dispersion amplifiée par les bouleversements dus aux guerres de 1914-1918 et de 1939-1945.

Pour retrouver les traces de l’existence des Bonnet sur les hameaux de Marboz, il faut dépouiller méthodiquement les archives des registres paroissiaux, des registres d’état-civil mis en place en 1793 pendant la Révolution, les registres militaires mis en place en 1859, les archives notariales (contrats de mariages et  testaments), les recensements et accepter leurs lacunes.
Seuls les registres paroissiaux (BMS pour Baptêmes-Mariages-Sépultures) et les archives notariales remontent au 16ème siècle.
Aussi, les recoupements nécessaires à « faire vivre » mes ancêtres ne sont guère possibles avec une certaine efficacité que vers la fin du 19ème siècle.
Un peu d’histoire de Marboz…

Son église paroissiale, diocèse de Lyon, est dédiée à Saint Martin. Cette église avait été donnée, en 974, par Manassès de Coligny, aux religieux de Gigny qui fondèrent dans la paroisse un prieuré également dédié à saint Martin.  Dès le Xème siècle , la seigneurie de Marboz était possédée par les sires de Coligny, sous la suzeraineté des comtes de Bourgogne en 1150. Cette terre resta dans la maison de Coligny jusqu’en 1230 environ. Béatrix de Coligny, femme d’Albert II, sire de la Tour-du- Pin, la recueillit dans la succession d’un de ses oncles.
En 1376, Othon, comte palatin de Bourgogne, força Humbert de la Tour à lui faire hommage des seigneuries de Marboz et de Treffort. Quelque temps après, le comte Othon céda l’hommage de Marboz à Robert, duc de Bourgogne, qui acquit, en 1285, du même Humbert de la Tour, la seigneurie directe de cette terre. Quatre ans plus tard, Robert céda Marboz, par voie d’échange, à Aimé IV, comte de Savoie qui le conserva uni à son domaine jusqu’en 1359, puis l’inféoda en toute justice aux de la Baume, lesquels l’unirent à leur comté de Montrevel et en jouirent, en titre de baronnie, jusqu’à la Révolution.

Pendant le XIVème et le XVème siècles, ballottées entre la Savoie et la France , la paroisse et les terres du domaine de Marboz deviendront définitivement françaises en 1601.
En 1789, Marboz était une communauté du bailliage, élection et subdélégation de Bourg, mandement de Montrevel.

Pour avoir plus de renseignements détaillés, je conseille de lire le « Dictionnaire topographique de l’Ain » à partir des pages I (chiffe romain)  et suivantes, document très complet numérisé sur Gallica , une version plus lisible à nos yeux est proposée sur ce site   à partir des pages 2 et suivantes qui décrit l’évolution à travers les âges de l’Ain.

Système géographique de Marboz
Carte générale de l'Ain

Ain

Canton de Coligny

Commune de Marboz

(cliquez sur une des cartes pour voir les détails)
La zone de vie de mes ancêtres

Les hameaux de Marboz

(cliquez sur la carte pour voir les détails)
Les lieux où ils vivaient

Des hameaux qui existent depuis très longtemps…

  • Le Tremblay, ham. de 60 hab. sur la com. de Marboz, à env. 3200 m. N. du bourg. – Ancien fief, avec maison forte, possédé en 1603 par Humbert, Prévôt, et au XVIIIe. siècle par la famille de Malyvert. Ce fief dépendait de la baronnie de Marboz.
  • Les Devins (Devin ou Devent) ham. de Marboz. — Arrière-fief de la baronnie de Marboz. Guillaume Saint-Germain était seigneur de la maison-forte du Devin, en 1603.
  • Montjuif, hameau de Marboz. — Ancienne seigneurie, unie, dès le commencement du XIVe siècle, à celle de Beaupont.

A savoir : Un document publié par la mairie de Marboz donne une explication sur l’origine des noms des hameaux (pour voir la 1ère page cliquez ici, pour voir la 2ème page cliquez ici).

Carte de Cassini des environs de Marboz

Les hameaux de Marboz sur une carte de Cassini
Ces cartes furent établies à partir de 1780 jusqu’en 1815

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.